Le développement du bébé vers six mois

blw-nl-9.jpgUn enfant se développe seul. Les parents jouent cependant un rôle important dans ce développement. Ils offrent des opportunités de développement à leur enfant que celui-ci saisira le moment venu. Un des meilleurs exemples est l'apprentissage de la marche. L'enfant décide seul du moment où il va se lever pour apprendre à marcher. Cela peut faire des semaines que le processus l'intéresse et qu'il commence à assimiler des principes de la marche sans que ses parents ne s'en rendent compte. Puis un jour, l'enfant marche. Entre temps il sera tombé moultes fois et se sera relevé chaque fois, motivé par son désir de marcher.
Apprendre à manger se déroulera de la même manière. Il faudra du temps à l'enfant pour maîtriser sa technique. Les premiers mois, l'enfant n'est pas axé sur 'l'apprendre à manger'. Il réclame le sein et indique son besoin de boire ou bien tout simplement de téter. Bref l'enfant se nourrit. Autour du 5e mois, le bébé commence à s'intéresser à ce que fait son entourage et donc aussi à ce qu'il mange. Cela fait déjà des semaines qu'il porte ses jouets et autres objets à sa bouche. L'enfant observe et donc par conséquent apprend. Il veut imiter les gestes des autres et dès que l'occasion se présentera et qu'un morceau d'aliment se trouvera à sa portée, l'enfant le portera à sa bouche. Ce qu'il n'arrive pas à atteindre ou n'est pas à même de saisir en raison du stade de développement de sa motricité restera sur la table ou bien dans son assiette.

Est-ce la faim qui le pousse ? Un enfant qui est allaité à la demande (ou bien nourri au biberon) n'a a priori pas faim. Et pourtant il veut manger exactement ce qu'il vous voit manger. Cela n'a rien à voir avec la faim, c'est une étape de son développement. A sa naissance, l'enfant a prouvé qu'il savait manger seul, maintenant il va entamer les prochaines étapes de son développement vis-à-vis de la nourriture: il va se saisir des aliments, les goûter, les lécher, les renifler, les mordre, en détacher des petits morceaux, les mâcher pour enfin les avaler. Le bébé va devoir apprendre à faire tout cela, alors que jusqu'à présent son rapport à la nourriture était si simple: il ne faisait que boire du lait !

1-6mnd.jpgEt ces étapes de son développement ne sont que la partie immergée de l'iceberg. Elles vont de paire avec d'autres développements internes tels que le développement du système immunitaire, les fonctions orales et le système de digestion. Ces développements ont fait l'objet de recherches scientifiques, tel que les études faites par Naylor et Morrow.
Durant les six premiers mois de sa vie, le nourrisson n'a à faire qu'un type d'aliment: le lait maternel. Ceci est facile non seulement pour lui, mais également pour sa mère. Le système immunitaire, qui n'était pas encore terminé lors de la naissance de l'enfant, aura eu la possibilité d'évoluer pendant cette période. Les enzymes présentes dans le lait maternel, les facteurs pré- et pro biotiques, auront d'ailleurs contribué à ce développement. Autour du sixième mois, le système immunitaire est solidement implanté dans la flore intestinale et donc prête à protéger l'organisme de l'enfant. Son développement est maintenant suffisant pour accueillir des aliments autres que le lait maternel.

Le système de digestion se sera lui aussi développé au cours des six premiers mois. La paroi intestinale est de moins en moins poreuse et la flore intestinale est également prête à jouer un rôle dans la digestion des aliments.

Quant aux fonctions physiques orales, après des mois passés à entraîner les muscles de sa mâchoire en buvant au sein ou bien au biberon, l'enfant est prêt pour la prochaine étape: mâcher, avaler.
Il est intéressant à constater que ces trois étapes du développement du bébé ont lieu presque en même temps, autour du sixième mois.

pomme.jpgRésumons donc ce que nous avons découvert jusqu'à présent. Aux environs du sixième mois, le bébé grandit moins vite qu'il ne l'a fait depuis sa naissance. Il commence à s'intéresser à ce qu'il se passe autour de lui et notamment à ce que mangent les autres. Il veut s'en saisir même s'il n'a pas forcément faim. Il est très probable qu'il se met à redemander le sein la nuit car il aura été trop distrait pendant la journée pour boire de façon efficace et concentrée. Il a tellement à découvrir !
Parce qu'un bébé de cinq mois n'est pas apte à porter les aliments à sa bouche lui-même, nous en concluons qu'il n'est pas encore apte à s'alimenter de solides. Si ses parents veulent quand même le nourrir d'autre chose que du lait, il faudra que cela soit donné sous forme de purée. Je ne veux pas dire par là que j'encourage les parents à nourrir leurs enfants à cinq mois à la cuillère, je préfère m'en remettre à la directive de l'OMS qui conseille de ne pas donner autre chose que du lait maternel jusqu'au sixième mois de vie.

Un bébé de six mois entame la deuxième moitié de sa première année. Il peut généralement rester assis seul pour de courtes périodes plusieurs fois par jour. Il va s'entraîner chaque jour à attraper des aliments et à les mettre dans sa bouche. Il est possible que cela lui prenne un ou deux mois pour apprivoiser la technique mais il va y arriver, c'est sûr et certain.
Si vous décidez de donner la chance à votre enfant de s'entraîner seul à manger, vous constaterez vite qu'il en est capable et qu'il n'a donc pas besoin qu'on le nourrisse de compotes et de purées servies à la cuillère.


Un enfant est prêt à passer aux aliments solides vers six mois car:

  • son système immunitaire est suffisamment développé;
  • son système digestif est bien plus sophistiqué que lors de sa naissance;
  • sa motricité orale est bien entraînée après des mois passés à boire au sein ou au biberon;
  • sa coordination main-œil est prête;
  • son adresse gestuelle est suffisante.

bannerlivredme2.png

banner_graphico_frans.jpg

banner_graphico_frans.jpg

banner200x80_etenkleintjes11.jpeg

banniere_200.png