Comment privilégier une alimentation saine et variée?

sla.jpgUne fois que les parents ont décidé de laisser leur enfant apprendre à manger de façon autonome et donc à son rythme et à sa manière, ils n'ont pas besoin d'acheter des petits pots tout faits dans lesquels plusieurs aliments ont été mélangés pour former un 'repas'. Vous pouvez offrir à votre enfant une variété des fruits et de légumes, des croûtes de pain et des galettes de riz. Ceci permet au bébé de rentrer en contact avec des couleurs, textures, odeurs et saveurs différentes. Il peut aussi ainsi choisir: manger ce qui lui semble bon et laisser le reste. Et cela n'est pas un problème ! L'enfant est encore en phase d'apprentissage, il doit encore apprendre ce que c'est que manger. Il n'y a pas de bien et de mal, cette découverte est essentielle pour apprendre et progresser. Et ce également lorsqu'il s'agit de se nourrir.

La plupart des enfants ne mangent pas beaucoup de solides les premiers temps (après leurs six mois). Cela peut venir du fait qu'ils trouvent le lait maternel encore très à leur goût ou bien du fait que l'apprentissage prend plus de temps. Et ce n'est pas grave: ils s'habituent à lécher, goûter, sucer et toucher les aliments. Certains enfants mangeront quasiment tout de suite une demi-tranche de pain, voire une tranche entière, et d'autres enfants feront la même chose mais vers 8 ou 9 mois.

On remarquera également des différences d'un jour à l'autre, parfois l'enfant mange beaucoup, d'autres fois peu. Il est important de se rappeler que cela est normal. Un jour il a parfois plus faim que d'autres jours. Il n'est pas encore conditionné pour manger comme les adultes le font parce que c'est l'heure'.

DSC04795b.jpgUn bébé malade, qui fait ses dents ou bien tout simplement parce qu'il ne se sent ce jour là pas très bien dans sa peau, mangera moins que ce qu'il a l'habitude de faire. Un bébé qui se sent au contraire en forme et est de bonne humeur aura plus faim et mangera plus.

Si l'enfant a reçu jusque-là et continue de recevoir du lait maternel, il connaît déjà toutes sortes d'aliments. Faites lui donc goûter ce que vous mangez. Attention cependant à suivre le schéma d'introduction afin de prendre en compte le développement de son adresse gestuelle et de son système digestif.

Les enfants que l'on laisse découvrir la nourriture seule ont tendance à manger une plus grande variété d'aliment. Ce parce qu'ils n'ont pas seulement à se concentrer sur le goût de ce qu'on leur offre mais également sur la texture, couleur, forme et taille. De plus, étant donné que les aliments leur sont présentés indépendamment, ils se forment une opinion sur chacun d'eux. Il est important de les autoriser à faire leur choix et donc à laisser certains aliments dans leur assiette. Il est tout aussi important de les stimuler à découvrir de nouveaux goûts. Et la meilleure façon de faire est de servir d'exemple à l'enfant et donc de manger varié soi-même.

Un bébé à qui l'on présente les mêmes aliments mais sous forme de purée et mélangés n'a pas la possibilité d'isoler l'aliment dont le goût ne lui plait pas et se trouvera donc obligé de refuser tout le repas. Il risque également de développer une méfiance vis-à-vis de la variété d'aliment qui lui est proposé et peut finir par devenir « difficile ». Son alimentation devient déséquilibrée et il risque par conséquent de ne pas recevoir toutes les vitamines dont il a besoin. Offrir les aliments séparément sur la même assiette permet au bébé de prendre ses propres décisions sur comment il désire mélanger les goûts.

blw-nl-24.jpgLes principes de base sur une alimentation saine s'appliquent naturellement pour les bébés qui apprennent à se nourrir seul. On n'offre donc aucun fastfood et autres aliments auxquels du sucre ou bien du sel aura été ajouté. On évitera également les aliments qui ne représentent que des calories sans apport nutritionnel intéressant (donc sans apport de vitamines ou de minéraux) ou bien qui sont saturés en gras. Un bébé qui commence à peine à goûter autre chose que du lait maternel ne peut pas tout de suite manger de tout. Cela n'aurait comme effets que maux d'estomac, crampes intestinales, leur donnerait la diarrhée ou bien les constiperait. En plus de cela, il existe un risque réel de développer des allergies si l'on introduit trop vite et en trop grande quantité des aliments ou des boissons allergènes. Le schéma d'introduction permet aux enfants de faire la connaissance d'une alimentation variée sans pour autant interrompre l'allaitement maternel et sans développer des allergies.

Les fruits et les légumes forment un choix idéal, parfois légèrement cuits à l'eau ou à la vapeur afin de les rendre plus facile à mâcher. L'enfant n'a pas besoin de viande pendant les premiers mois, il reçoit suffisamment de protéines par le lait maternel pour lui permettre de poursuivre sa croissance. Les bébés n'ont pas non plus besoin de dents pour mordre et mâcher, leurs gencives et mâchoires sont suffisamment résistantes pour les aider à mastiquer les aliments.

blw-nl-20.jpgIl n'est pas nécessaire de couper les aliments en petits morceaux pour les adapter à la petite bouche du bébé. Les petits morceaux sont difficiles à attraper, il est donc préférable de présenter les aliments en morceaux de la taille du poing de l'enfant. Il pourra s'en saisir plus facilement et cela évitera également qu'un trop petit morceau glisse dans sa bouche en direction de sa gorge. Lorsque l'enfant aura le morceau dans son poing, il ne pourra pas le lâcher si facilement. Il peut arriver que le morceau tombe, mais cela sera ne sera pas fait intentionnellement.
Il existe des aliments 'équipés' naturellement d'une poignée. On pense par exemple au brocoli. Une banane dont on aura pelé la partie supérieure, mais pas inférieure est également facile à manger. Les débuts iront de pair avec beaucoup de petits incidents par lesquels plus de nourriture finira par terre que dans la bouche du bébé, mais ceci fait partie du processus d'apprentissage.

Regardez par exemple les films faits sur l'apprentissage de l'alimentation autonome par le petit Olivier. Olivier a appris à manger à son rythme. Il a eu la possibilité d'imiter sa sœur, et ses parents n'étaient pas pressés et n'ont donc pas essayé d'accélérer sa découverte. Il a continué à être allaité à sa demande ce qui lui a permis de ne pas manquer au niveau de l'apport nutritionnel.

bannerlivredme2.png

banner_graphico_frans.jpg

banner_graphico_frans.jpg

banner200x80_etenkleintjes11.jpeg

banniere_200.png